Speig : un projet ambitieux mené à bien en mode agile

Brouillon

À venir

0 commentaire

route_solaire_colas2

Speig3Speig est la filiale informatique du groupe Colas leader mondial de la Route et présent dans tous les métiers liés à la construction et l'entretien des routes et de toute autre forme d'infrastructures de transport (aérien, ferroviaire, maritime), d'aménagements urbains et de loisirs et d’innovation avec la route solaire.

Speig nous a confié il y a 2 ans le projet Lisa, outil cœur de métier de suivi des chantiers du groupe.

Ce projet nous a non seulement permis de donner corps à notre Centre de Services mais aussi de mettre en application une méthode de collaboration ‘agile’ à laquelle nous croyons.

D’un point de vue humain, les méthodes agiles imposent une collaboration permanente, et cette collaboration entre les experts fonctionnels et les développeurs est, selon nous, le secret d’un logiciel réussi.

Le projet Lisa en est une parfaite illustration et Christian qui le pilote a accepté de répondre à nos questions.

Pouvez-vous décrire le projet, son contexte ?

L’application Lisa est principalement conçue pour permettre aux chefs de chantier de saisir l’activité quotidienne sur les chantiers en France et à l’international. Il constitue un élément clé du système de facturation et de paie de Colas. Le projet s’inscrit dans une refonte plus large du système d’informations et a pour objectif d’améliorer la productivité des opérationnels sur le terrain, tout en intégrant les règles métiers du client de façon centralisée.

Par exemple, le projet inclut le développement d’un “ client riche ”, fonctionnant en mode déconnecté, en complément de l’application web intranet.

Pourquoi avoir décidé de mener ce projet en mode agile ?

L’équipe de développement est dans le Centre de Services et donc dans nos locaux. Même si nous sommes géographiquement proche de notre client, la méthode Scrum permet d’être en contact étroit et permanent avec le fonctionnel et d’éviter tout “ effet tunnel ”. De plus, Lisa s’intègre avec de nombreuses autres applications qui sont elles-mêmes en cours de refonte ou de développement. Il est donc nécessaire d’avoir une grande flexibilité d’adaptation aux changements, aux contraintes d’intégration, etc.

Le caractère itératif de la méthode agile est donc un élément important voire déterminant pour ce projet.

Quels sont les atouts constatés concrètement sur ce projet ?

Il y a de nombreux éléments positifs :

- L’équipe et le pilotage projet se focalisent sur le produit, plus que sur le plan projet, comme on le voit parfois sur d’autres projets

- Le développement par Sprint permet de concentrer les capacités de l’équipe sur des objectifs de réalisation court-terme, tout en maintenant une vision à long terme du produit final. Cela aide à conserver la motivation de l’équipe et du client, qui voient le produit grandir et s’enrichir de façon continue grâce à leurs efforts communs.

- L’équipe Scrum, constituée par l’ensemble des acteurs clés (développeur, fonctionnel, testeur), se focalise sur les Sprints : c’est un facteur important de productivité globale sur le projet, évitant la dispersion d’énergie sur des sujets annexes non-prioritaires.

- Enfin l’approche itérative du développement influe de façon positive sur l’ensemble du cycle projet (test et recette, mise en production, support) ; ce qui est à rapprocher des préoccupations de nos clients, comme la démarche DevOps en particulier.

Faut-il des compétences spécifiques pour mener à bien un projet en mode agile ?

L’ensemble des méthodes agiles, et en particulier la méthode Scrum utilisée sur le projet Lisa, requièrent plus l’adhésion à un état d’esprit que de compétences particulières.

Il s’agit entre autres de :

- Se focaliser sur le produit et pas sur un planning

- Définir les priorités et de rester centré sur ces priorités

- Passer d’une vision “ MOA ” vs “ MOE ” à une vision équipe produit

- Passer d’un pilotage individuel (le “ chiffreur ”, le chef de projet, etc. ) à une approche reposant sur la force collective de l’équipe

L’environnement de développement Microsoft Visual Studio Online intègre nativement les éléments de la méthodologie, facilitant ainsi le démarrage et l’organisation du projet en mode agile.

Voyez-vous une corrélation entre le succès de ce projet et le mode agile retenu ?

Indiscutablement, l’organisation en mode agile Scrum a permis de rassurer notre client sur notre capacité à mener un projet complexe, à maintenir la flexibilité imposée par le contexte global tout en conservant de la rigueur, à assurer un rythme élevé et fiable de livraisons et à améliorer la qualité globale du logiciel.

Christine Moronval

Responsable Communication chez Volkswagen puis Directrice de Clientèle dans le groupe DDB, elle rejoint SoftFluent avec plus de 20 ans d'expérience en Marketing/Communication.

Profil de l'auteur