La Due Diligence technique : un aspect à ne pas oublier lorsque le patrimoine applicatif importe.

Brouillon

À venir

0 commentaire

BizFGi_duediligencetechnique_101218


Vous vous apprêtez à investir dans une société dont une part importante de la valeur réside dans l’application ou le logiciel qu’elle utilise ? Vous souhaitez développer votre société et souhaitez faire l’acquisition d’un produit logiciel ou une solution applicative ?

Réaliser un audit de l’application vous permet de bénéficier d’un état des lieux objectif.

On parle ici de ‘Due Diligence technique’.

De quoi s’agit-il ?

La Due Diligence permet de vérifier la situation fiscale, comptable, etc. d’une entreprise avant de décider de l’acquérir ou d’investir dans son capital. Une démarche qu’il semble assez logique d’instaurer avant de se prononcer et qu’il est assez facile de mettre en place par une analyse des données fournies par la société, mais qui requiert une expérience spécifique afin de procéder à une analyse éclairée des éléments fournis.

Il s’agit de suivre la même logique mais adaptée au Système d’Information ou au patrimoine applicatif de l’entreprise.

Cet audit permet d’avoir un avis tiers et objectif sur la dimension technique de la société et sur les logiciels et applications qu’elle a développés. Cet avis est un état des lieux actuel mais permet aussi de déterminer sa pérennité et sa capacité à accompagner une forte croissance en cas d’investissement, y compris au niveau des équipes et de la maturité de l’organisation en place.

Cette due diligence technique est souhaitable par les deux parties, investisseur et entreprise considérée, notamment car elle pourra peser dans la balance de la valorisation et la conclusion de l’investissement.

Quand est-ce important ?

On distingue ici deux raisons principales de faire appel à un audit applicatif préinvestissement :

- Vous souhaitez développer votre société en faisant l’acquisition d’un nouveau produit logiciel.

Puisque la solution applicative est au centre de l’acquisition, la due diligence technique prend tout son sens. Il est important d’avoir une évaluation objective de la situation actuelle mais également de la capacité d’évolution du logiciel. L’acquisition que vous souhaitez effectuer est certainement le fruit d’une réflexion stratégique sur le long terme, soyez sûr de ne pas être bloqué sur le court ou moyen terme.

- Vous souhaitez investir dans une société dont le patrimoine applicatif importe.

Là encore, l’audit applicatif est une étape nécessaire. Un logiciel sur mesure peut représenter un véritable avantage concurrentiel pour une société. En investissant dans une telle société vous entendez bien pouvoir en bénéficier. L’audit permet de se rendre compte objectivement de la valeur ajoutée qu’il représente.

L’audit applicatif dans le cas d’une due diligence informatique permet de répondre à ce type de questions :

- Est-ce que le logiciel que l’on me vend est aussi bien qu’on me le dit ?

- Je souhaite investir dans cette société : est-ce que l’application qui semble nécessaire au bon fonctionnement de celle-ci est pérenne ?

- Quel investissement supplémentaire me demandera cette solution applicative : maintenance, refonte d’un ou plusieurs modules, mise à jour de parties obsolètes, capacité d’adaptation aux mutations du marché considéré etc. ?

Comment la mettre en place ?

L’intérêt de la due diligence repose sur l’expertise et l’objectivité, avec la création d’une « data room » où l’on rassemble tous les éléments. Il en est de même pour la due diligence technique, d’où l’importance de la réaliser par un partenaire externe qui aura l’expérience et le recul nécessaire pour demander l’ensemble des documents sur de multiples axes incluant les codes sources.

Dans ce type d’audit, dans la mesure où la société n’est pas encore en possession de la solution technologique, il n’est pas forcément évident d’avoir accès à ces éléments. Il est tout de même important de pouvoir bénéficier d’un maximum de documentation : sur l’architecture, les processus, la méthodologie, etc… Il est important d’avoir aussi des contacts directs (sous forme d’entretiens, par exemple) avec les différentes parties prenantes (équipe de R&D ou DSI, par exemple).

Que regarde-t-on ?

L’audit de code de manière générale regarde différents aspects de l’application (état du code, maintenabilité, capacité d’évolution etc.) et de l’organisation associée à sa conception et son développement.

Dans le cadre d’un audit applicatif avant un investissement ou une acquisition, il faut réaliser un état des lieux du logiciel mais également de son environnement. Il s’agit des équipes de développements et des compétences qu’elles regroupent, du lien qu’ont les utilisateurs avec l’application, du processus de conception et de l’utilisation qu’ils en font incluant les mécanismes de support.


Sur des enjeux stratégiques tels qu’un investissement ou une acquisition, il est important de bénéficier d’un regard d’expert et objectif afin de prendre les bonnes décisions. Pour arriver à cette analyse factuelle, il est nécessaire de s'appuyer sur une méthodologie éprouvée afin de mettre en lumière ce qui convient, ce qui ne convient pas et ce qui pourrait être amélioré ; le tout au travers de recommandations pertinentes et priorisées. Cet article vous en dit plus sur la méthodologie de l'audit applicatif.


BannièreV2-CasClientAuditdeCode


Notreoffre[16]

Contactez-nous[4]

Florine GIllebert

Profil de l'auteur