Conteneurs : vers la modernisation de vos applications

Brouillon

À venir

0 commentaire

boat-cargo-container-cargo-ship-2147993

Qu’est-ce qu’un conteneur logiciel ?

Un conteneur d’application est une méthode de virtualisation qui permet de regrouper le code d’une application et toutes ses dépendances dans une seule et même unité indépendante (le conteneur ou container, en anglais). Les applications deviennent ainsi indépendantes de l’environnement dans lequel elles s’exécutent. La virtualisation se fait donc au niveau de l’application et non au niveau de l’infrastructure ce qui lui permet d’être déployée correctement sur n’importe quel environnement. Cette indépendance vis-à-vis de l’environnement permet également d’obtenir une application aux comportements prévisibles.

La popularité des containers a largement profité de l’apparition d’outils open-source tels que Docker, ou Kubernetes.

Quels sont les bénéfices des conteneurs

Migration Cloud

La containerisation permet d’obtenir, selon les termes utilisés par Microsoft, des applications optimisées pour le Cloud (Cloud Optimized applications).

En divisant un logiciel complexe en plusieurs modules indépendants, la transition vers le Cloud est plus efficace et se déroule de manière plus fluide. Elle permet une migration :

  • en plusieurs étape d’un logiciel : conteneur pas conteneur.

  • sans toucher le code de l’application.

La containerisation fonctionne aussi bien avec une approche IaaS que PaaS. Cette deuxième stratégie de migration Cloud vous permet de bénéficier par la suite des nombreux avantages du Cloud : ressources DevOps, outils de monitoring, etc.

Conteneurs vs VMs

Les Machines Vituelles (VMs) et les conteneurs fonctionnent différemment.

Les premières simulent un serveur complet : chacune dispose de son propre système d’exploitation (OS) ainsi que tous les éléments nécessaires pour permettre à l’OS de fonctionner correctement.  Les seconds quant à eux permettent de décorréler l’application du système d’exploitation. Il est donc possible grâce à la containerisation de partager un système d’exploitation.

On trouve plusieurs avantages à l’utilisation de containers comparativement aux  VMs:

  • Éviter les doublons.

  • Utiliser moins de ressources.

Concrètement, on considère que l’utilisation de containers permet d’embarquer davantage d’applications dans un serveur qu’avec des VMs ce qui aura, évidemment, un impact positif sur les coûts.

Conteneurs et DevOps

Conteneurs et DevOps font généralement bon ménage. Microsoft considère même les conteneurs comme le fondement du DevOps. Pourquoi ?

Car la collaboration entre les équipes de développement et de production est grandement facilitée par :

  • Un environnement informatique indépendant des développements effectués au sein des conteneurs. Cela permet notamment aux équipes concernées de développer l’application sans se préoccuper, par exemple, de l’environnement de production.

  • Une gestion plus simple des pipelines de build et de déploiement.

Également car la containerisation tend, tout comme le DevOps, vers plus de réactivité, plus d’agilité par la mise à disposition très rapide (quelques secondes) d’un nouveau container et des déploiements plus rapides.

Sécurité : le point faible de la containerisation ?

La sécurité est souvent pointée du doigt lors de l’utilisation de conteneurs.

C’est en effet un élément à prendre particulièrement en compte. Notamment parce que les outils de sécurité classiques ne sont généralement pas adaptés à l’aspect multi-tenant des conteneurs. En effet, puisque plusieurs conteneurs partagent un même hôte, il leur est possible de communiquer directement entre eux. Il y a donc un manque de transparence sur ce qui se passe entre les conteneurs.

Cela signifie également qu’une attaque réussie sur un conteneur peut se propager plus facilement aux autres conteneurs partageant le même hôte.

Pour éviter les risques, il est donc important de sécuriser à la fois l’hôte et les conteneurs.

Moderniser les applications legacy grâce à la containerisation

Comme expliqué plus haut, les containers permettent de passer d’une application monolithique à une application optimisée pour le Cloud sans remaniement de code. Mais ils sont également tout à fait appropriés lorsque l’on passe d’une application monolithique à une nouvelle architecture moderne et basée sur des microservices. En effet, si une architecture microservices permet d’obtenir une application “cloud-native”, les containers facilitent quant à eux la portabilité vers le cloud et de cloud privé à cloud public (et inversement).

De plus, La containerisation à toute sa place dans une architecture où l’application est divisée en plusieurs services communiquant entre eux. Elle a l’avantage de faciliter grandement la gestion et la maintenance de ces microservices en :

  • Donnant une vue précise de l’état de chaque conteneur

  • Permettant une action de maintenance de manière indépendante sur chaque conteneur sans impact sur les autres.

Malgré cela, toutes les applications ne peuvent être migrées sur le Cloud ou modernisées au travers d’une architecture microservices. La solution dépend forcément de l’application et de son environnement. C’est pourquoi il est préférable de commencer le processus par un audit de l’application.

Pour des conseils et une solution personnalisée, contactez-nous.

Florine GIllebert

Profil de l'auteur