Comment bien choisir son prestataire IT ?

Brouillon

À venir

0 commentaire

Le système d’information et la transformation digitale sont plus que jamais stratégiques pour le bon développement d’une entreprise, quels que soient sa taille ou son marché. Dans un marché mouvant (nouveaux concurrents, nouveau business, révolution digitale), avec des solutions toujours plus innovantes, choisir le bon prestataire est un élément déterminant, mais c’est aussi un véritable casse-tête tant le nombre d’acteurs sur le marché est important.

Le meilleur prestataire

Faut-il privilégier le prix ? la proximité ? l’expertise ? la réactivité ? la flexibilité ? Bref, comment bien choisir son prestataire IT ?

Les 8 points à vérifier

1. Compréhension du besoin

Un prestataire doit, non seulement, être en mesure de bien comprendre et de reformuler le besoin, mais aussi de l’analyser et de l’intégrer. C’est primordial pour :

  • Prendre du recul sur les éventuelles problématiques
  • Etre pertinent dans les propositions et les solutions à envisager
  • Etre à la hauteur des enjeux qu’il requiert.

C’est une condition Sinequanone pour mener à bien un projet

2. Expertise et maitrise

La généralisation du passage au web, la variété des navigateurs, les complexités liées au Cloud, la multiplication des plateformes et des langages… Il existe toujours plus de solutions innovantes pour répondre aux attentes du client, encore faut-il les maitriser à la perfection et ne pas tomber dans l’excès de la sur-ingénierie que seul le développeur du prestataire maitrise. Le développement se doit d’être conçu, écrit et mis en œuvre dans les règles de l’art mais en gardant une certaine simplicité afin de minimiser au maximum la dette technique tout en répondant parfaitement au besoin du client.

3. Pérennité

La durée d’existence sur le marché, le capital social, le chiffre d’affaires, la croissance… Privilégiez les prestataires qui choisissent la transparence en publiant leurs bilans ou encore celles qui ont une cotation à la banque de France mais aussi les prestataires qui sont certifiés pour leurs compétences ou encore qui ont obtenu un label reconnu.

4. Engagement sur la durée

Les compétences techniques sont nécessaires mais le savoir-être et l’implication sont au moins aussi importantes. Privilégiez un engagement orienté résultat plutôt que jour/homme, jaugez le prestataire sur sa capacité à prendre en charge non seulement le projet mais aussi sa maintenance corrective et évolutive… voire même à reprendre un projet existant avec une forte dette.

5. Références sur le marché

S’appuyer sur les références existantes, connues non seulement dans le domaine de prédilection ou dans le même secteur d’activité mais aussi dans d’autres domaines. Un prestataire qui a des références variées témoigne de sa capacité à s’adapter. Le prestataire qui, en outre, est en mesure de proposer du contenu à valeur ajoutée témoigne également d’un réel savoir-faire qui s’appuie sur des expériences de terrain concrètes.

6. La taille

Les entreprises à taille humaine cultivent un esprit d’équipe fort et permettent de gérer les projets en mode agile avec une implication forte de l’équipe de direction. La taille de l’équipe permet d’identifier les intervenants, de connaître son interlocuteur principal et d’avoir une vraie relation de partenaire. Elle se doit en tout cas d’être adaptée à la taille de votre structure. Travailler avec de gros prestataires nécessite que vous soyez vous-même encore plus gros, sinon vous ne serez pas un client d’importance.

7. Proximité

La proximité est rassurante mais elle permet surtout un processus d’interaction entre les développeurs et les utilisateurs ou la gestion produit. Les liens qui se créent à long terme commencent souvent par un lien géographique fort.

8.Réactivité

L’exigence du client n’a plus de limites lorsqu’il a le choix. La disponibilité, la capacité à intervenir rapidement et l’efficacité dans l’intervention sont des qualités précieuses et profiter d’une confiance à toute épreuve dans la flexibilité de son prestataire n’a pas de prix. Cependant, plus les ressources sont rares, plus la réactivité se paye cher, ce qui est logique.

En fonction de votre problématique, chacun de ces critères peut avoir plus ou moins d’importance. N’hésitez à noter chacun d’entre eux, quitte à mettre avec des pondérations.

Et n’oubliez pas qu’il est impossible de tout avoir, ce petit schéma résume bien la nécessité de faire des choix :

cercle-equilibre-client

Enfin, n’hésitez pas à partager vos enjeux avec votre prestataire et à l’associer à votre stratégie.

Le prestataire IT, lorsqu’il est force de proposition avec une capacité d’innovation et d’initiative, peut devenir un véritable partenaire pour l’entreprise, un allié qui aura autant à cœur que vous de réussir et de vous aider à décupler votre business.

BannièreV2-LBComplexité

Christine Moronval

Responsable Communication chez Volkswagen puis Directrice de Clientèle dans le groupe DDB, elle rejoint SoftFluent avec plus de 20 ans d'expérience en Marketing/Communication.

Profil de l'auteur