Carrefour modernise son application de Pricing dans notre Centre de Services

Brouillon

À venir

0 commentaire

Carrefour est l’un des acteurs majeurs de la grande distribution. Créé en 1959 à Annecy, il est présent en Europe, en Amérique du Sud et en Asie. Pionnier du concept d’hypermarché en 1963, il est également présent dans d’autres formats de la grande distribution comme les supermarchés (Carrefour Market), les magasins de proximité (Carrefour Contact, City, Express, Montagne, Proxi et 8 à Huit) et le cash & carry (Promocash).

En 2012, Carrefour lance la garantie Prix le plus bas dans ses hypermarchés français.

Le prix, qui a toujours été un fondamental de la distribution, a donc acquis une dimension stratégique par rapport au consommateur et l’ensemble des acteurs du marché se livrent une véritable guerre des prix attisée par la publicité comparative.

Une application clé permet aux équipes Marketing de Carrefour d’exécuter la politique de prix en fonction des évènements commerciaux et de la concurrence.

C’est pour analyser les problèmes de performances de cette application que l’histoire entre Carrefour et SoftFluent a commencé.

David fraichement embauché alors ne devine pas à quel point son intervention pour l’audit de cette application va être stratégique. Il a accepté de répondre à nos questions.

Pouvez-vous décrire le projet, son contexte ?

Nous travaillons sur l’application de Pricing de Carrefour qui permet de calculer, contrôler, éditer et valider les prix envoyés en magasin. Cette application est le fruit du travail de 3 équipes différentes :

  • Une équipe “ Carrefour ” responsable de la définition du besoin et des spécifications fonctionnelles de l’application,
  • Une équipe de prestataires située en Espagne qui assurait historiquement la totalité de la réalisation des écrans de l’application,
  • Et l’équipe “ SoftFluent ” qui développe des écrans supplémentaires dans une architecture applicative basée sur les nouvelles technologies de Microsoft et cela depuis deux ans.

SoftFluent assure également la coordination technique entre ces équipes.

En quoi l’audit a-t-il été déterminant pour ce projet ?

L’application hautement stratégique pour Carrefour accusait des problèmes de performances. La nature de l’audit basé sur une lecture complète du code a permis non seulement de démontrer les lacunes sur la base d’exemples concrets issus du code source lui-même mais aussi de proposer des réponses pertinentes et de mettre en place une architecture qui a permis de résoudre les anomalies.

A la suite de la mission d’audit, SoftFluent a eu la responsabilité de vérifier que l’équipe espagnole mettait bien en œuvre les recommandations formulées dans l’audit.

Enfin SoftFluent est entrée dans une phase plus active de développement en créant une nouvelle équipe en France.

Pourquoi avoir mené ce projet dans le Centre de Services de SoftFluent ?

Le Centre de Services de SoftFluent permet de constituer l’équipe adéquate par rapport à la problématique projet, tous les profils étant regroupés sur un même plateau alors que cette configuration n’était pas envisageable dans les locaux de Carrefour à Massy. L’atout majeur étant la flexibilité, le Centre de Services de SoftFluent s’adapte et met en œuvre les solutions souhaitées.

En outre le Centre de Services de SoftFluent est situé à Antony, à quelques kilomètres seulement des locaux de Carrefour. Cela amène donc une proximité que l’équipe espagnole ne pouvait pas proposer. Sans dénigrer l’utilité des outils de collaboration à distance, les échanges en face à face ou autour d’un écran commun permettent souvent de résoudre plus facilement et rapidement les problèmes.

Qu’est-ce qui fait la force de SoftFluent sur ce projet ?

SoftFluent s’est créée autour d’une compétence très forte de développement de logiciels et a mis son savoir-faire dans différents outils de productivité ; l’équipe projet a donc mis en application cette culture de l’automatisation et de modernisation.

Ainsi la génération des livrables est industrialisée et des tests automatiques en continu ont été mis en place pour minimiser les risques de régressions sur la nouvelle architecture et sécuriser les développements.

Enfin, l’équipe s’est imprégnée du métier de la grande distribution et les échanges hebdomadaires, que ce soit avec l’équipe basée en Espagne ou avec les métiers (MOA), nous permettent d’être parfaitement coordonnés et pertinents sur les recommandations apportées par rapport aux besoins.

Pour Arnauld Le Carbonnier, Directeur SI Pricing chez Carrefour

SoftFluent a une capacité à comprendre et intégrer le besoin fonctionnel, à prendre du recul sur les problématiques et à proposer les solutions pertinentes en s’appuyant sur son expertise. SoftFluent démontre également ses talents en mettant en œuvre les solutions dans les règles de l’art.

Comment avez-vous convaincu Carrefour de moderniser l’application ?

L’audit a clairement démontré les limites de l’architecture avec toutes les conséquences en termes de maintenabilité, les limites en termes d’évolution et les sources potentielles de régression.

Nous avons donc proposé une stratégie de migration progressive afin d’intégrer de nouveaux éléments, d’automatiser la production de code et de supprimer le code inutile et impactant pour la maintenance.

Christine Moronval

Responsable Communication chez Volkswagen puis Directrice de Clientèle dans le groupe DDB, elle rejoint SoftFluent avec plus de 20 ans d'expérience en Marketing/Communication.

Profil de l'auteur