Audit de code : une révision ou un check-up ?

Brouillon

À venir

0 commentaire

rawpixel-632449-unsplash-2

L’audit de code est à l’informatique ce que la révision est à l’automobile et le check up à la santé, une sorte d’examen approfondi à un moment donné pour voir si tout va bien.

Plus l’application est stratégique pour l’entreprise, plus la qualité du code a un impact et plus la non-qualité a un coût.

A priori, la qualité du code produit est une question technique dont les principaux intéressés devraient être les développeurs qui ont produit ce code.

Produire du code de bonne qualité, ce n’est pas si simple, c’est même de plus en plus compliqué, tant il y a de facteurs aggravants :

  • Des attentes fonctionnelles toujours plus importantes
  • Une technologie de plus en plus performante mais de plus en plus complexe. C’est encore plus vrai avec l’arrivée du Cloud et notamment de ses services applicatifs
  • La multiplication des plateformes et des langages
  • Des équipes distribuées

Nous avons consacré 3 articles sur ce sujet de la complexité.

Qu’est-ce qu’un audit applicatif ?

  • Une vue à 360° sur l’ensemble de votre application
  • Un regard extérieur factuel sur les points majeurs
  • Une analyse des différents facteurs
  • Des recommandations concrètes applicables à court, moyen et long terme
  • Des conseils éventuels sur l’organisation des équipes et le management

LB-Audit-Bannière1

Pourquoi effectuer un audit de code ?

Pour sécuriser l’évolutivité de votre application en vérifiant notamment :

  • La manière dont le code est écrit et structuré ainsi que les règles d’écriture (syntaxe, nommage, documentation, complexité des algorithmes, instructions, modes d’accès aux bases de données, bugs potentiels…)
  • La quantité : la quantité de code est directement corrélée au montant de la dette applicative. Le code mort rend le code utile plus confus et plus complexe, avec comme conséquence immédiate une augmentation des coûts de maintenance
  • La qualité : une application dont le code est peu lisible ou mal conçu sera beaucoup plus risquée et difficile à faire évoluer là où quelques jours suffiraient avec un code bien écrit et pertinent.

Pour ne pas être trop dépendant

  • Vous avez le sentiment de manquer maitrise et lorsque l’on vous annonce X jours pour telle évolution, nous n’avez aucun moyen de savoir si c’est sous-estimé, sur-estimé, réaliste
    ou totalement fantaisiste
  • Vous n‘êtes pas à l’abri que le code ne soit compréhensible que par les personnes qui l’ont développé initialement et que, si pour une raison ou une autre ils quittent le projet, personne ne puisse le reprendre.

Pour identifier un problème de performances

  • Vos utilisateurs se plaignent des temps de réponse de l’application au point d’impacter leur productivité
  • La plateforme montre des signes d’instabilité sous certaines conditions de charge avec une tendance à s’aggraver au fil du temps
  • Le temps de traitement de vos requêtes est anormalement long

Pour contrôler le coût et optimiser votre dette technique

  • Les coûts de maintenance vous échappent, chaque modification devient de plus en plus coûteuse
  • Votre application nécessite des travaux importants pour éviter les régressions
  • Les temps de montée en compétences dans l’équipe de développement sont longs voire très longs

Pour être rassuré avant d’investir dans une société avec du patrimoine applicatif ou d’acquérir une solution logicielle

  • Avoir une vue globale sur la qualité technique des actifs logiciels
  • Valider la capacité à suivre vos plans de développement
  • Anticiper les conflits éventuels relatifs à l’organisation et les rôles
A découvrir aussi notre infographie sur les 5 raisons d’effectuer un audit de code.

SoftFluent, société d’experts sur les technologies Microsoft et véritable référence en développement d’applications .NET propose une approche personnalisée d’audit applicatif s’appuyant sur une analyse humaine pointue et des outils éprouvés. Découvrez notre méthodologie.



DecouvrirOffre NousContacter

Christine Moronval

Responsable Communication chez Volkswagen puis Directrice de Clientèle dans le groupe DDB, elle rejoint SoftFluent avec plus de 20 ans d'expérience en Marketing/Communication.

Profil de l'auteur