Sabrina, 10 ans déjà !

Brouillon

À venir

Sabrina est l’une des premières développeuses à avoir choisi SoftFluent mais aussi la France car elle a décidé de tout quitter pour nous rejoindre il y a 10 ans. Aujourd’hui, elle fait partie de l’équipe de Management. Petit retour en arrière sur son parcours.

10 ans SPE

Il y a 10 ans, tu étais encore en Uruguay, quelles étaient tes motivations à venir chez SoftFluent ?

Après quelques visites en mode touriste et un séjour de 3 mois à Paris, je ne pouvais plus m’en passer. Et oui, je suis tombée amoureuse de la France ! Cette romance est tombée au bon moment car côté professionnel « le toit était assez bas », autrement dit, je n’avais pas beaucoup de perspectives.

En rentrant en Uruguay j’ai décidé de trouver un travail à Paris, d’apprendre la langue française et de faire mes valises. C’est comme ça que je suis tombée sur SoftFluent via Monster.fr en août 2007. J’ai écrit une lettre de motivation, avec mon français de l’époque, à Daniel qui, apparemment, a réussi à comprendre et n’a pas été effrayé. Bravo Daniel ! J’avoue après l’avoir relue 10 ans plus tard, aïe, aïe, que c’était très limite.

Voici un exemple de ce que j’étais ‘capable’ d’écrire :

Je suis intéressée vraiment en travailler avec un équipe d'experts reconnus sur la plate-forme Microsoft et rebondir professionnellement mes connaissances en .Net avec le finalité de réaliser en équipe des applications à l'aide de l'usine de logicielle, analysant en compte les nécessités de l'entreprise.

….

A propos d'autres cultures, j'ai participé avec un équipe d'ingénieurs en un appel d'offres pour le Recensement National du Population à Lima en Peru.   Je faire deux stages en Bénin pour l'installation d'une solution informatique pour suivi les processus productifs et commerciaux de l'industrie du coton, et participé en la présentation du cet logiciel en Burkina Faso.  J'aime beaucoup travailler avec personnes de diffèrent cultures

10 ans plus tard, je partage toujours la même motivation de travailler en équipe

Aujourd’hui, tu es Manager d’équipe ? Qu’est-ce qui, à ton avis, a permis cette évolution ?

Oui, je gère une équipe de 14 personnes et c’est passionnant. Après une période de calme et beaucoup de temps de réflexion, j’étais convaincue de faire un virage vers le management car j’adore l’humain. Au-delà de ma volonté de bien faire, SoftFluent m’a permis de suivre une formation intense (7 jours) et certifiante en management et voilà, j’ai obtenu la certification qualité managériale.

Evidemment, c’est surtout grâce à SoftFluent et à l’équipe de direction. J’ai eu la chance d’évoluer aux côtés d’experts techniques passionnés qui m’ont beaucoup appris, avec énormément de patience et de bienveillance et c’est ce que j’ai envie de transmettre aujourd’hui au travers de mes actions et notamment :

    • Favoriser l’intégration des nouveaux venus et leur donner toutes les chances de réussir dans l’équipe dans une ambiance sereine,
    • Construire des équipes, les coordonner, les accompagner et les faire grandir,
    • Contribuer à l’évolution de la société qui a une vision que je partage

Est-ce que tu as abandonné l’expertise technique pour autant ?

Non, pas vraiment. J’aime beaucoup la technique et j’ai du mal à m’en éloigner même si aujourd’hui le management a plus de poids dans la balance au moment de choisir l’un ou l’autre. J’essaye de rester dans la technique car j’adore la construction sous toutes ses formes et notamment la réalisation d’un logiciel qui facilitera (ou pas) la vie des utilisateurs finaux.

Au-delà du management, je suis chef de projet et développeuse sur des différents projets. J’anime aussi des labs techniques pour m’épanouir et j’encadrerai bientôt un stagiaire pour approfondir le développement de chatbots qui fait partie de nos offres de service. Un meetup est également prévu sur ce sujet en juin. Tout ça pour dire que je ne jetterai pas l’éponge de la technique.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Waou, c’est difficile de qualifier un souvenir comme le meilleur… il y en a plein ! J’ai vraiment du mal à choisir l’un d’entre eux. Les moments les plus heureux pour moi sont ceux où le plan professionnel/humain et personnel sont au summum.

Sur le plan professionnel/humain je me suis bien épanouie, j’ai évolué tout au long de ces 10 ans, j’ai appris et je continue à apprendre dans toutes les axes. Pour résumer je suis heureuse chez SoftFluent et j’apprécie les différentes personnes qui font partie de la société.

Sur le plan personnel, j’ai aussi construit et c’est toujours « in progress » avec d’excellents résultats.

Si je mixe les deux, il y a eu un moment particulier où le bonheur a touché le plafond. Après des mois de confinement entre le lit et le canapé, ma petite fille est née, et SoftFluent m’a confié le poste de Team Leader, tout cela en même temps.

Quel est ton pire moment ?

Le pire moment a été un projet très difficile pour moi qui m’a permis en contrepartie d’apprendre énormément (dans une période très courte). Ce fut un moment compliqué mais aussi le plus riche en apprentissage. J’ai souffert mais j’en suis sortie encore plus forte !

En conclusion, tu dirais quoi ?

Après 10 ans, je dis merci à toutes les personnes qui m’ont permis de vivre cette aventure. Si c’était à refaire, je choisirais encore SoftFluent sans aucune hésitation.

SoftFluent France

Profil de l'auteur