Les logiciels sont omniprésents, que ce soit pour se déplacer, manger, acheter en ligne, prendre rendez-vous… la digitalisation est partout et, en même temps, le niveau d’exigence des utilisateurs s’est fortement accru. Les internautes dont devenus des zappeurs compulsifs, rebutés au moindre fonctionnement instable, lent et ne parlons pas des éventuelles interruptions de service.

C’est pourquoi lorsqu’une application ne fonctionne pas bien, elle impacte directement non seulement la productivité de l’entreprise mais aussi l’image de marque et d’autant plus s’il s’agit d’une application de gestion pur métier.

L’expérience utilisateur est un des éléments clé du succès des applications et c’est une mission que de veiller à la performance des applications, de la mesurer et d’apporter des mesures correctives en permanence.

Un logiciel de bonne qualité est un logiciel qui fonctionne, bien sûr, mais pas seulement, il doit aussi répondre aux attentes, être facile d’utilisation, performant, être capable d’évoluer en fonction des besoins, et aussi bien évidemment, être maintenable à moindre coûts. Le code mal écrit, mal conçu ou inutile à maintenir a des conséquences directes sur le coût de maintenance et donc sur la dette applicative et ces conséquences peuvent être désastreuses.

Bâtir une stratégie efficace de gestion de la qualité logicielle nécessite un terreau fertile. L’aspect humain est primordial tout comme la collaboration et la mise en place des bonnes pratiques et des méthodologies de conception et de développement.

Daniel Cohen-Zardi, Président de SoftFluent, est convaincu que plus l’équipe est impliquée dès la conception du logicielle, plus elle sera motivée à toutes les étapes, avec forcément un impact non négligeable sur la qualité.

Il a été à l’initiative d’un événement autour de la qualité logicielle, qui impliquerait plusieurs partenaires, pour analyser toute la chaine de la qualité autour d’une application open source

  • Code
  • Test
  • Performance

avec la valeur ajoutée de chacun des partenaires au travers de leurs outils respectifs.

Initialement prévu en présentiel, cet événement s’est transformé en matinée digitale, le 28 janvier prochain dès 9 h avec 4 conférences de 30 minutes chacune :

  • Qualité logicielle : un logiciel qui fonctionne mais pas seulement avec Daniel Cohen-Zardi, SoftFluent
  • Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi avec Maud Chiva-Rampazzo et Sylvain Cailliau, SoftFluent et Cast
  • Comment livrer plus, plus vite et sans compromis sur la qualité avec Gilles Auvray, Kalios
  • Comment mettre en place la performance en mode self-service avec Henrik Rexed et Antoine Ferté, Neotys et Dynatrace

La matinée se terminera par une table ronde avec SoftFluent et chacun des partenaires, Cast, Kalios, Neotys, Dynatrace autour de la non-qualité.

  • Quelle approche mettre en place pour réduire et gérer les risques ?

Passionnés et experts du développement, chez SoftFluent nous pensons que le logiciel est un formidable levier du succès des sociétés. Nous partageons nos réflexions et publions régulièrement des livres blancs.

La matinée de la Qualité Logicielle a déjà eu lieu. Vous pouvez le voir en replay.

Replay Qualité Logicielle - Bannière - SoftFLuent

Ne ratez plus aucunes actualités avec la newsletter mensuelle de SoftFluent