En mars, le Groupe SoftFluent a participé pour la première fois au Digital CleanUp, un événement mondial de nettoyage de données et de collecte de déchets électroniques, visant à sensibiliser un maximum de personnes sur l’impact environnemental du numérique. Cette opération s’inscrit dans la démarche RSE du Groupe qui, en matière d’environnement, souhaite à la fois faire sa part et embarquer l’ensemble des collaborateurs dans sa démarche écocitoyenne. Voici notre retour d’expérience sur l’organisation de cette opération !

1) Collecte de déchets électriques et électroniques (DEEE)

Réemploi et recyclage des appareils fonctionnels, cassés ou obsolètes

En amont du 16 mars, journée internationale du Digital CleanUp, le groupe a d’abord organisé une grande collecte de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) dans ses agences à Antony et à Rouen. Pendant un mois, les collaborateurs ont eu la possibilité de déposer à leur agence leurs appareils électroniques devenus inutiles, afin qu’ils puissent être redirigés dans la bonne filière de réemploi ou de recyclage.

Logistique simplifiée

Dans les semaines à venir, tous les équipements collectés seront remis à l’éco-organisme Ecologic, agréé par l’état dans la gestion des déchets électriques et électroniques. Cet organisme permet à toutes les entreprises de commander gratuitement des boîtes de collecte pour les petits appareils numériques (téléphones, tablettes, câbles, souris, claviers, bornes wifi, liseuses, objets connectés, routeurs, casques, clés USB, etc.). Une fois pleines, ces boîtes peuvent être retournées gratuitement à Ecologic. Pour les plus gros volumes de matériel (PC, écrans, imprimantes…), Ecologic propose de venir récupérer l’ensemble de la collecte une fois par an gratuitement. Pratique !

Collecte SoftFluent - Digital Clean Up Day
Collecte Devolis - SoftFluent Digital Clean Up 2024

Pourquoi collecter les DEEE ?

En 2020, le secteur du numérique était déjà, à lui seul, responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est plus que l’aviation civile internationale. Si la courbe suit sa tendance, les experts estiment que ce chiffre pourrait passer à 8% d’ici 2025.

80% de ces émissions proviennent du processus de fabrication de nos appareils électroniques. Cette étape est la plus polluante, surpassant largement la phase d’utilisation, en raison de sa demande élevée en ressources, notamment les métaux rares, dont les méthodes d’extraction sont catastrophiques pour l’environnement.

2) Nettoyage des données de chaque collaborateur

Ensuite, pour encourager les collaborateurs à organiser leurs fichiers numériques et à supprimer leurs données inutiles, le Groupe SoftFluent a conduit une campagne de communication interne sur quatre jours, du 11 au 14 mars. Tous les matins, les collaborateurs du groupe ont reçu par mail un guide de bonnes pratiques pour nettoyer les données présentes sur leurs appareils et dans le Cloud.

Pour construire cette opération, nous nous sommes appuyés sur des ressources existantes et sûres. Le site du Digital CleanUp Day propose diverses ressources pour organiser votre CleanUp, communiquer autour de l’événement et animer l’ensemble de l’opération. On y trouve notamment les guides de nettoyage, qui ont été réutilisés par le Groupe SoftFluent pour accompagner les collaborateurs pas à pas. Pour accéder à ces guides, il suffit de créer un compte pour votre entreprise sur le site du Digital CleanUp Day, ce qui, bien sûr, est totalement gratuit.

Pourquoi faire du propre sur nos ordinateurs et nos drives ?

Alors que la fabrication du matériel compte pour près de 80% de l’empreinte carbone du Numérique, il est fondamental de prendre soin de nos équipements, pour en allonger la durée de vie. Or, tout ce qui est enregistré sur votre ordinateur consomme de la mémoire et de la puissance, et peut donc le ralentir. Trier et ranger vos fichiers, en supprimant les documents inutiles, permet de libérer de l’espace sur votre ordinateur, d’en améliorer les performances, et donc aussi d’allonger sa durée de vie.

Pourquoi faire du propre sur nos téléphones et tablettes ?

Les données stockées sur nos smartphones impactent aussi significativement leur performance et leur durée de vie. Or, les applications non utilisées consomment quand même de la mémoire, de la puissance et de la bande passante. Les supprimer peut permettre à votre smartphone ou votre tablette de gagner en performance. Il est conseillé d’avoir au moins 1 Go d’espace libre pour garantir le bon fonctionnement de votre système.

D’autre part, les applications de messagerie instantanée, telles que Messenger ou Whatsapp, prennent elles aussi beaucoup de place, d’autant plus si les messages contiennent des pièces jointes. Il est fortement recommandé de nettoyer vos historiques de conversation régulièrement.

Pourquoi faire du propre sur nos messageries ?

On dit souvent que l’empreinte carbone de l’email est limitée… et c’est plutôt vrai, si on parle d’un seul email. Par exemple, envoyer 1 email avec une pièce jointe de 2 Mo à 1 destinataire émet environ 4g d’équivalent CO2 (l’équivalent d’1km en voiture, tout de même…).

Le problème ici, c’est la quantité : 320 milliards d’emails sont envoyés dans le monde chaque jour, dont 90% de SPAMS. Quand on sait qu’environ 75% des emails qui transitent dans le monde ne sont jamais ouverts, ça fait froid dans le dos !

Vous l’aurez compris, le principal ici va être de se désabonner des newsletters inutiles sur les messageries professionnelles et personnelles. Bien sûr, nettoyer vos archives d’emails, ça ne fait pas de mal non plus !

Pourquoi faire du propre sur nos réseaux sociaux ?

En moyenne, nous passons 2h24 sur les réseaux sociaux chaque jour, où nous consommons des contenus, principalement des photos et des vidéos, qui génèrent un important volume de données. Sur Internet, 60% des flux de données sont utilisés pour le streaming de vidéos. À l’échelle planétaire, cette surconsommation d’images pèse très lourd.

Prenons l’exemple de Facebook : chaque jour, 8 milliards de vidéos y sont visionnées, contre seulement 350 millions de photos. Au global, l’impact environnemental de Facebook est estimé à 645 millions de kg de CO2 par an (l’équivalent de 645 000 vols Paris / New-York).

Nettoyer ses données sur les réseaux sociaux permet de libérer de l’espace de stockage et de mieux maîtriser votre présence sur Internet.

Le Groupe SoftFluent s’engage pour des solutions numériques responsables

Le numérique responsable est au cœur de préoccupation du groupe, qui a récemment publié sa Charte d’Engagement RSE, accompagnée, bien sûr, d’une roadmap d’actions RSE pour 2024. Ces documents résument les ambitions du groupe en matière de responsabilité sociétale et environnementale. N’hésitez pas à les consulter !

Ne ratez plus aucune actualité avec la newsletter mensuelle de SoftFluent

Newsletter SoftFluent