Microsoft rachète GitHub

Brouillon

À venir

0 commentaire

image

Créée en 2008, la plateforme GitHub n'est pas forcément connue du grand public mais est devenue, en une décennie, la bible des développeurs, qu’ils soient indépendants ou salariés, y compris d’entreprises comme Google, Amazon, Facebook ou Apple.

Plateforme libre, elle permet aux développeurs de publier et de partager, de manière totalement ouverte, le code qu'ils ont créé. Devenu l’un des sites plus populaires, GitHub héberge aujourd'hui plus de 80 millions de projets : des logiciels notamment mais aussi tout type de programme informatique (site, application mobile), quel que soit le langage de programmation.

Espace collaboratif, chacun peut contribuer et proposer des modifications, des espaces de discussions permettant également d’échanger.

Pour un développeur, exister sur GitHub est devenu un passage obligé mais cette plateforme constitue aussi une base de profils pour les recruteurs.

Si GitHub est gratuit pour les projets ‘open source’, il faut en revanche payer si on ne souhaite pas rendre le code public.

Le rachat de GitHub par Microsoft est confirmé

et ce rachat est quelque peu controversé.

Microsoft reste, pour beaucoup, associée à l’image d’une entreprise fermée, symbole des logiciels dits « propriétaires » et certains développeurs craignent des changements de leur plateforme préférée.

D’autres, en revanche, se montrent plus optimistes et espèrent une amélioration de la plateforme.

Le Microsoft d’aujourd’hui n’est pas le même qu’il y a dix ans. Si GitHub doit être racheté par un géant, Microsoft est la meilleure option 

selon un développeur.

Depuis l’arrivée de Satya Nadella à la tête de Microsoft, en 2014, l’entreprise s’est davantage tournée vers les outils destinés aux développeurs et, donc, vers l’open source également. Quand elle a « ouvert » le code de la famille d’outils .NET, Microsoft l’a publié sur GitHub plutôt que sur son propre site de partage de codes, fermé depuis.

En achetant GitHub, Microsoft confirme sa volonté d’aider les développeurs, et dispose désormais d’un vaste écosystème d’outils leur étant destinés. Cette acquisition pourrait ouvrir la voie à de nouveaux liens entre la plateforme et d’autres services de Microsoft, comme par exemple son offre de « cloud » Azure.

En savoir plus


.

SoftFluent France

Profil de l'auteur