La réalité mixte appliquée à la chirurgie avec Hololens

Brouillon

À venir

0 commentaire

Bien que cette industrie fasse l’objet d’une véritable frénésie depuis 5 ans, on n’avait pas encore vraiment mesuré le bénéfice concret de cette technologie dans la vraie vie.

C’est chose faite avec la première intervention chirurgicale réalisée avec un casque Hololens dans un hôpital parisien.

Des mains de chirurgien et un cerveau augmenté

c’est ainsi que le docteur Thomas Grégory a qualifié son expérience avec le casque de réalité virtuelle.

preview

Il s’agissait de la pose d’une prothèse d’épaule. La casque a permis au chirurgien ‘d’augmenter ses sens’ : emplacement des organes, épaisseur de la peau, projections virtuelles de l’emplacement de la prothèse et la modélisation 3D des clichés anatomiques de sa patiente projetés en temps réel et ainsi de réduire le temps d’intervention.

Relativement facile d’utilisation, Hololens nécessite évidemment un temps d’apprentissage pour comprendre son fonctionnement, son utilité et ses limites et l’utilisation à grande échelle n’est probablement pas pour tout de suite mais le potentiel ne fait plus de doute et c’est également notre conviction.

Sans fil, Hololens est particulièrement adapté au milieu stérile du bloc opératoire. Cette première expérience très prometteuse ouvre des perspectives pour les opérations chirurgicales dites ‘à risques’ en limitant les risques d’infection susceptibles de mettre en danger la vie des patients.

En savoir plus

SoftFluent France

Profil de l'auteur