Le mentorat en entreprise émerge comme une pratique puissante pour favoriser le développement professionnel et personnel des employés. Il est d’autant plus plébiscité dans le secteur des services numériques, secteur dynamique où la fidélisation des talents reste un enjeu important. Le processus de mentorat occupe une place centrale dans l’accompagnement des nouveaux SoftFluentees lors de leur montée en compétences. Ce mentorat se déroule en parallèle à la recherche de missions en adéquation avec leur profil.  Les SoftFluentees, quel que soit leur niveau d’expérience, ayant le désir de perfectionner leurs compétences dans un domaine particulier, peuvent également opter pour une participation à notre programme de mentorat.  Ainsi, le mentorat s’érige comme un pilier essentiel tout au long de la carrière des salariés chez SoftFluent, qu’ils soient novices dans l’aventure de l’entreprise ou déjà bien établis.

En encourageant le partage d’expérience entre les générations et les niveaux hiérarchiques, le mentorat contribue à créer un environnement propice à la croissance et à l’épanouissement professionnel. Les avantages du mentorat, nous les lisons tous dans de nombreux articles : le transfert de compétences, la cohésion d’équipe, la rétention des talents.  Cependant, que retirent réellement les salariés de cette pratique ?  Nous avons voulu donner la parole à nos Softfluentees mentorés et mentors. Car il n’y a pas plus précieux que leurs retours d’expérience. 

Le mentorat, levier essentiel pour le transfert de compétences et d’expertise, mais encore…  

Le mentorat va au-delà d’un simple transfert de compétences.  Les mentors sont généralement des professionnels passionnés qui trouvent un réel intérêt à partager leur expertise. Ainsi Thomas Ledan, Consultant Architecte Senior chez SoftFluent témoigne :

Mon rôle de mentor m’apporte la possibilité de transmettre mes connaissances et compétences dans un cadre un peu différent des missions et des projets. C’est très satisfaisant de mon point de vue. C’est également une manière privilégiée de rencontrer de nouveaux collègues.  Selon moi, c‘est valorisant d’être mentor, cela signifie que mes compétences sont reconnues par mes pairs, mon manager et la direction.

Thomas

Francisco Paredes, Consultant Développeur Senior, précise : 

Francisco

C’est une tâche qui me fait sortir un peu de ma zone de confort, compte tenu du fait que je dois être capable d’expliquer des concepts techniques de façon simple et compréhensible, mais aussi car il y a beaucoup de thèmes que je ne connais pas donc je dois aussi me former afin de pouvoir me débrouiller dans la réalisation du mentorat.

Kimberly Jacques, Consultante Développeuse chez SoftFluent depuis 4 mois, ajoute :

En tant que nouvelle SoftFluentee et fraichement diplômée, je voulais avoir quelqu’un qui puisse me guider au début de ma carrière. Il me fallait donc quelqu’un d’expérience dont je pourrais tirer parti des conseils. Et, je suis très satisfaite de mon mentor car c’est une personne très ouverte d’esprit et toujours disponible pour m’aider ou pour m’écouter. Il est de très bons conseils et je progresse tous les jours avec lui. Il a aussi contribué au fait que je me sente plus à l’aise dans un environnement qui m’était un peu inconnu.

Kimberly

Abdoul-Aziz Diop, Consultant Développeur qui a intégré SoftFluent il y a un an, revient sur son expérience de mentorat sur ces termes :

Abdoul

Je suis plutôt satisfait du programme de mentorat. Il a été bénéfique pour mon développement professionnel. Mon mentor a partagé avec moi son expertise et son expérience dans le domaine du consulting en informatique, m’offrant ainsi des conseils pratiques. Cette expérience a été enrichissante et stimulante. Grâce au mentorat, j’ai pu m’adapter rapidement aux exigences du métier.

L’impact du mentorat sur la culture d’entreprise 

Nos mentors et mentorés sont unanimes concernant l’impact positif du mentorat sur la culture d’entreprise. Ainsi selon Thomas, mentor :

Le mentorat, c’est aussi une manière très concrète de communiquer des valeurs d’entreprises fortes comme le partage, la bienveillance, la solidarité.  Cela permet de tisser des liens forts par la suite. Et puis lorsqu’on apprend que « son mentee » est très appréciée dans sa mission, c’est à nouveau une forme de valorisation, on se dit qu’on y est un peu pour quelque chose 

Thomas

Pour Francisco, mentor :

Francisco

Le mentorat a un impact positif sur la culture d’entreprise parce que, dès l’arrivée de la personne chez SoftFluent, elle a quelqu’un qui fait un suivi personnalisé afin de se former sur les bases nécessaires pour bien se débrouiller dans les missions futures. Je trouve que c’est une façon d’accueillir plus « progressive », parce qu’en général ce sont des profils juniors qui n’ont jamais travaillé dans une ESN. C’est donc mieux de commencer à travailler et de se former de façon interne chez SoftFluent et, ensuite, partir en mission. Cela permet aussi à l’arrivant de connaître et de s’intégrer à la culture de SoftFluent

Abdoul rejoint son mentor sur ce sujet :

Je pense que le mentorat a un impact positif sur la culture d’entreprise. Il favorise un environnement de collaboration et de partage des connaissances. Ça encourage l’apprentissage continu et renforce les liens entre les collaborateurs (la preuve avec Francisco et moi).

Abdoul

Ces témoignages démontrent qu’au-delà de l’aspect montée en compétences et en expertise, le mentorat relève avant tout d’une aventure humaine ; celle-là même qui valorise les plus expérimentés tout en donnant confiance aux novices.  Cette dernière favorise la cohésion d’équipe et le partage.  Ces relations positives contribuent donc à cultiver un environnement de travail collaboratif et inclusif, renforçant ainsi la culture d’entreprise. 

Ne ratez plus aucune actualité avec la newsletter mensuelle de SoftFluent

Newsletter SoftFluent